Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: April 2, 2018

Découvrez où acheter des vêtements d’occasion ou vintage dans les quartiers à la mode de Tokyo

Tokyo est un paradis pour faire des emplettes et la variété abonde dans cette métropole avant-gardiste. Les différents quartiers de Tokyo abritent divers types de boutiques. On trouve près de la gare de Shinjuku des géants de la mode rapide tels qu’Uniqlo, H&M et Gap. Les principales grandes marques comme Louis Vuitton et Prada sont elles installées dans les rues branchées d’Omotesando. Si vous cherchez quelque chose de plus classique, rendez-vous dans les quartiers de Tokyo spécialisés dans les vêtements vintage et d’occasion.

Conseils

  • Les quartiers commerçants de Tokyo regorgent de restaurants et de cafés. Venez l’estomac vide.
  • De nombreux grands détaillants proposent aux touristes des achats hors taxe. Regardez sur la devanture de la boutique s’il y a un sigle « hors taxe » ou demandez à un vendeur.
  • Si vous vous retrouvez avec trop de sacs, cherchez une consigne automatique pour y déposer vos achats et libérer vos bras pour encore plus d’emplettes.

Harajuku

Harajuku est réputé pour son style unique et exubérant. C’est la capitale de la subculture de Tokyo et le berceau de nombreux styles de mode japonaise. Bien que le quartier soit devenu plus touristique ces dernières années, on y trouve encore une multitude de boutiques spécialisées dans les vêtements d’occasion venant du monde entier. Kinji Used Clothing est une vaste boutique en sous-sol vendant de tout, des vestes en denim aux tenues d’éducation physique vintage des lycées américains. RagTag vend des vêtements de marque d’occasion dans un état proche du neuf. Ne soyez pas surpris si vous rencontrez des noms comme Prada, Dsquared2 ou A Bathing Ape.

Koenji

Koenji, dans l’arrondissement de Suginami, regorge de petits restaurants, de bars à vin et de cafés. C’est aussi le quartier rétro de Tokyo avec de très nombreuses boutiques vintage. On y trouve des boutiques spécialisées dans les jupons, les jupes crayon des années 60 ou encore les chemises en flanelle pour homme d’une époque révolue. Rendez-vous chez Chart pour voir leur incroyable collection de cravates et de vêtements pour homme. Kirakuya propose des kimonos et des yutaka vintage, tandis que Hayatochiri est spécialisé dans les vêtements vintage rénovés. On trouve également à Koenji des magasins de disques, des librairies et même des boutiques vendant des cartes de baseball vintage et des boîtes à repas américaines en métal.

Shimokitazawa

Shimokitazawa est un quartier agréable et décontracté de l’arrondissement de Setagaya qui abrite de nombreux cafés et bars, ainsi que des salles de concert et des boutiques de vêtements indépendantes. Si Harajuku est le quartier à la pointe de la mode de Tokyo et Koenji un quartier plus mature et rétro, Shimokitazawa est davantage destiné à une clientèle jeune et branchée. Les boutiques d’occasion, joliment décorées par les fashionistas japonais permettent de découvrir les dernières tendances de la subculture de la jeunesse japonaise. Shimokitazawa Garage Department propose une large sélection de vêtements et d’accessoires, ainsi que des vélos et des espaces où les artisans et les détaillants locaux peuvent exposer leurs produits. Flamingo propose une excellente gamme de vêtements hommes et femmes venus du monde entier, ainsi que des articles datant des années 1940.

Autres boutiques d’occasion à Tokyo

RagTag, qui vend des vêtements de marque d’occasion, est présent dans plusieurs lieux de Tokyo. 2nd Street, qui vend également des articles de marque, a des boutiques dans tout le Japon et propose des achats hors taxe aux touristes étrangers. WeGo est une chaîne de magasins de vêtements avec plusieurs boutiques dans Tokyo vendant des vêtements d’occasion et proposant les derniers styles de la mode japonaise.

Accueil > Récits & guides > Vêtements vintage à Tokyo : tout ce qu’il faut savoir