Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: April 2, 2018

Délicieuse nostalgie – Un quartier rétro plein de charme

Situé à quelques arrêts de la gare d’Ueno, dans le nord-est de Tokyo, Shibamata vous invite à remonter le temps. Face à la gare, vous vous retrouverez nez à nez avec la statue de bronze de Tora-san, un vagabond attachant apparu dans 48 films qui se passent dans ce quartier. La rue principale, bordée de boutiques de friandises comme autrefois et de restaurants, mène au temple Taishakuten présentant d’imposantes portes en bois et de sublimes sculptures de l’histoire du Sutra du Lotus. Derrière le temple, les rues calmes révèlent d’intéressants musées, des bains publics et la maison d’un grand industriel où vous pourrez vous arrêter pour prendre le thé

Comment s’y rendre

Accédez au quartier depuis la gare de Shibamata de la ligne Keisei Kanamachi.

Depuis l’aéroport de Haneda : 1 h 20 en train.
Depuis l’aéroport de Narita : 1 h 30 en train
Depuis Shinjuku : prendre la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Nippori, puis prendre la ligne Keisei Mainline jusqu’à la gare de Takasago. Prendre ensuite la ligne Keisei Kanamachi jusqu’à la gare de Shibamata. Durée du trajet : 65 min.
Depuis la gare de Tokyo : prendre la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Nippori, puis prendre la ligne Tokyo Metro Chiyoda jusqu’à la station Kanamachi. Prendre ensuite la ligne Keisei Kanamachi jusqu’à la gare de Shibamata. Durée du trajet : 55 min.

Une ville de temples

Shibamata Sando, la rue principale, bordée de boutiques traditionnelles vendant des craquelins de riz grillé et des pâtisseries dango à base de farine de riz, mène directement à la grande porte du temple Taishakuten. Au-delà de la porte en bois sculptée Niten-mon, le vaste complexe de temples est dominé par un immense vieux pin. Cela vaut vraiment la peine de contempler les complexes sculptures qui couvrent une grande partie du temple principal, décrivant le « Sutra du Lotus ». Le ticket inclut l’entrée dans le magnifique jardin intérieur.

L’enfant prodige de Shibamata

Tora-san, un débrouillard qui a toujours été malheureux en amour, est un personnage connu dans tout le Japon. La série de 48 films « Otoko wa tsurai yo » (« C’est difficile d’être un homme »), réalisée entre 1969 et 1995, présente toutes les préfectures du pays. Après chacune de ses aventures, Tora-san rentre chez lui à Shibamata, dans la boutique familiale de boulettes sucrées dango. Même si vous ne connaissez pas bien ces films, le Katsushika Shibamata Tora-san Museum vous propose un aperçu fascinant sur ce quartier ouvrier traditionnel et sur le processus de réalisation des films, avec des dioramas et une maquette miniature du quartier comme il était dans les années 1960.

Prenez le temps de prendre le thé

Juste derrière le temple Taishakuten, à quelques pas du musée de Tora-san, le Yamamoto-tei est une jolie maison de marchand mêlant l’architecture classique japonaise et européenne des années 1920, où vous pourrez prendre le thé en surplombant le jardin. Sur la colline devant la maison, vous trouverez un vaste parc dominant le fleuve Edo qui marque la limite entre Tokyo et Chiba. Le week-end, les équipes des enfants du quartier s’affrontent au base-ball pendant que les familles pique-niquent et les encouragent. Promenez-vous au bord de l’eau où vous pourrez prendre un Yagiri-no-Watashi, un bateau en bois traditionnel, propulsé par un rameur, qui traverse le fleuve.

Plongez dans l’atmosphère des lieux

Avec ses habitants sympathiques, son architecture rétro et son rythme de vie plus posé, ce quartier est parfait pour fuir le stress de la vie urbaine. Les vieux bâtiments sont devenus des hôtels et des cafés sobres et élégants, tandis que les traditionnelles sources thermales et les bains publics sont appréciés par les personnes recherchant des expériences authentiques. Pour un véritable voyage dans le temps, Shibamata Haikara Yokocho est un délicieux labyrinthe où l’on trouve des flippers rétro, des friandises et autres snacks d’antan. Achetez des cartes postales de stars du base-ball ou de chanteurs des années 60 ou essayez-vous à des jeux vidéo. En été, vous pouvez porter un kimono en coton yukata pour admirer un feu d’artifice au-dessus du fleuve et avoir l’impression d’être un personnage des films de Tora-san.

Attractions à proximité