Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: April 2, 2018

Quand l’artisanat traditionnel rencontre la puissance brute dans un quartier au bord de l’eau

Situé au bord du fleuve Sumida, Ryogoku abrite de minuscules ateliers d’artisanat traditionnel ainsi que des écuries de sumo, le quartier étant un lieu d’entraînement pour les imposants lutteurs. La maison du sport national japonais, la salle du Ryogoku Kokugikan, est à deux pas de la gare. Si votre séjour coïncide avec l’un des trois tournois annuels qui y ont lieu, vous pourrez voir de vos propres yeux la puissance de ces énormes rikishi, admirer les drapeaux flottants et entendre les tambours battants. Ryogoku respire l’esprit de l’époque d’Edo (1603-1867) et vous pouvez découvrir et explorer cette période de changement culturel remarquable dans l’un des nombreux musées du quartier.

Recommandations

  • Promenez-vous dans le quartier pour tomber nez à nez avec un imposant lutteur vaquant à sa routine quotidienne
  • Plongez dans l’époque d’Edo en vous rendant dans l’un des nombreux musées du quartier
  • Entrez dans les ateliers des jeunes artistes d’artisanat traditionnel

Comment s’y rendre

La gare de Ryogoku est desservie par les lignes JR Sobu et Toei Oedo.

Depuis l’aéroport de Haneda : 55 min en train.
Depuis l’aéroport de Narita : 90 min en train.
Depuis la gare de Shinjuku : 22 min avec la ligne JR Sobu jusqu’à la gare de Ryogoku.
Depuis la gare de Tokyo : prendre la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare d’Akihabara, puis prendre la ligne JR Sobu jusqu’à la gare de Ryogoku. Durée du trajet : environ 16 min.

Les lutteurs de sumo dans leur cadre naturel

Le sumo, le sport national du Japon, remonte à plus de 1 500 ans et a ses racines fermement implantées dans le quartier de Ryogoku. Plusieurs tournois ont lieu tous les ans à travers le Japon, dont trois au Ryogoku Kokugikan. Que ce soit en période de tournoi ou non, l’esprit du sumo vit et respire tout au long de l’année dans ce quartier. Avec plusieurs écuries de sumo dans les environs, vous avez de grandes chances de vous heurter littéralement à des lutteurs qui se promènent dans la rue. Certaines écuries permettent d’assister à l’entraînement le matin. Les conditions sont cependant strictes et il est nécessaire de faire des recherches. Pour goûter à un plat de sumo authentique, rendez-vous dans l’un des restaurants locaux et commandez un chanko-nabe, un ragoût copieux et bouillant avec de la viande et des légumes très apprécié par les lutteurs.

Découvrir Edo

L’époque d’Edo a été une ère de grand développement économique et culturel au Japon. Ayez un aperçu de ce qu’était la vie à cette époque en visitant les musées de Ryogoku consacrés à cette période. Le musée Edo-Tokyo propose une reconstitution de la ville d’Edo dans laquelle vous pouvez vous promener en découvrant les paysages et les sons propres à cette époque. Divisé en deux zones, la zone Edo et la zone Tokyo, le musée permet d’être le témoin du développement de Tokyo. Si vous souhaitez vous plonger dans le travail artistique de cette période, rendez-vous au Sumida Hokusai Museum avec sa collection d’œuvres de Hokusai, le maître de l’estampe ukiyo-e et artiste populaire de l’époque d’Edo. Pour une découverte plus pointue de la culture, visitez le musée des sabres japonais et sa collection de trésors nationaux ou familiarisez-vous avec l’artisanat japonais en vous rendant au musée de l’origami de Tokyo.

Traversez le fleuve pour vous rendre dans un quartier d’artisanat traditionnel

De l’autre côté du fleuve Sumida, en face de Ryogoku, Asakusabashi est un quartier d’artisans avec des petits ateliers fabriquant une large gamme de produits originaux en bois, verre, cuir et autres matériaux. Le quartier a récemment connu une éclosion de jeunes artistes qui insufflent une nouvelle vie aux techniques anciennes. En parcourant les rues à la recherche d’ateliers, vous pourrez apprendre l’histoire de l’artisanat japonais en visitant le musée de Paulownia, un magasin-usine de meubles anciens fabriqués en bois de paulownia, le musée des feux d’artifice de Ryogoku où sont exposés de nombreux feux d’artifice traditionnels ainsi que de vieilles affiches, et le Sumida Edo Kirikokan qui vous propose de visiter la verrerie et de créer votre propre pièce en verre taillé Edo Kiriko. Les visites étant uniquement en japonais, vous devrez trouver vous-même un interprète si besoin est. 

Mots clés

Attractions à proximité