Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

harajuku

Début du contenu principal

Updated: March 26, 2021

À propos de Harajuku

Harajuku (原宿) est une gare située entre Shibuya et Shinjuku sur la ligne JR Yamanote, la ligne circulaire qui fait le tour du centre de Tokyo. De nombreuses personnes descendent à la gare de Harajuku pour visiter des lieux célèbres comme le parc de Yoyogi, le sanctuaire Meiji ou encore Omotesando, un boulevard bordé de boutiques de marques de luxe et autres grandes enseignes du shopping haut de gamme.

Autrefois, Harajuku était une ville étape, ce qui se reflète dans les caractères qui composent son nom : « logements dans la prairie ». Mais, aujourd’hui, Harajuku a un tout autre visage et attire les gens du monde entier en tant que berceau de la culture du kawaii (mignonnerie).

C’est également à Harajuku que se trouve la plus ancienne gare en bois de Tokyo. En juin 2020, la zone entourant la gare a été rénovée avec des boutiques et des restaurants pour devenir « un nouveau lieu de Tokyo dédié à la culture et à l’innovation mondiales ». Ce haut lieu des dernières tendances de Tokyo est connu pour sa cuisine, ses boutiques et ses événements.

Bâtiment de la gare de Harajuku
Panneau de la gare JR de Harajuku


Comment s’y rendre

La gare de Harajuku sur la ligne JR Yamanote est le principal point d’accès, mais on peut également accéder à la zone depuis la station Meiji-Jingumae des lignes Chiyoda et Fukutoshin de Tokyo Metro. Il faut environ 10 min à pied depuis la gare de Harajuku pour se rendre à Aoyama ou Omotesando et 20 min jusqu’au quartier de Shibuya.

Depuis l’aéroport de Haneda : 50 min en train jusqu’à la gare de Harajuku
Depuis l’aéroport de Narita : 1 h 40 en train jusqu’à la gare de Harajuku
Depuis la gare de Shinjuku : 4 min avec la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Harajuku
Depuis la gare de Tokyo : 26 min avec la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Harajuku

L’épicentre de la culture des anime et du kawaii

Même si vous n’êtes jamais allé à Harajuku, ce nom vous semblera peut-être familier grâce au tube pop de Gwen Stefani « Harajuku Girls ». Au Japon, pratiquement tout le monde connaît bien ce quartier, notamment les adolescents et les jeunes adultes qui s’intéressent à la mode. Ces dernières années, la chanteuse pop japonaise Kyary Pamyu Pamyu a acquis une renommée internationale pour son esthétique qui adopte le style Harajuku et sa musique entraînante. Sa chanson « Harajuku Iyahoi », une parmi beaucoup d’autres, a tout naturellement été inspirée par Harajuku !

Découvrez la mode de rue mondialement célèbre de Harajuku

Les styles de mode à Harajuku vont du mignon et décontracté à l’extrême. Tous les jours, on peut y rencontrer d’élégantes lolitas en robes, des gothiques aux cheveux longs et moult piercings ou des amateurs de « decora-kei » portant des perruques colorées. Et comme Harajuku est le royaume de la mode libérée, on peut même y rencontrer des cosplayers ! Bien que l’apogée de la mode sauvage de Harajuku soit derrière nous, il y aura toujours des passionnés chevronnés qui perpétuent l’esprit de la mode de Harajuku. Que diriez-vous donc de vous habiller à la mode de Harajuku ? Que ce soient des hauts, des pulls ou des chemises, les visiteurs peuvent y dénicher toutes sortes de vêtements, mais aussi des sacs à main, des sacs à dos et autres accessoires dans toute une gamme de styles que l’on ne trouve probablement nulle part ailleurs. Si vous recherchez une expérience vraiment unique, essayez un salon de maquillage ou de manucure dans le pur style de la mode de Harajuku. Outre l’achat de pinces à cheveux uniques ou d’une nouvelle coiffure, vous pourrez également changer la couleur de vos cheveux.

La mode gothique de Harajuku

La zone autour de la rue Takeshita est un véritable havre des modes de niche. Le look gothique y existe depuis de nombreuses années et est toujours aussi tendance.
Entièrement vêtus de noir, les gothiques de Harajuku contrastent grandement avec le look coloré « kawaii » pour lequel le quartier est célèbre. Entre la lolita gothique au look vintage et le style gothique plus sauvage du visuel-kei, on trouve à Harajuku une sous-culture gothique pour à peu près tous les goûts.

Jeune fille portant une tenue gothique à Harajuku

La mode decora-kei

La mode decora-kei est à l’opposé du style gothique monotone : c’est un style sauvage, coloré et extravagant. Les amateurs de decora-kei aiment porter un maximum d’accessoires tape-à-l’œil excentriques (notamment des pinces à cheveux). Observez leurs perruques aux couleurs de l’arc-en-ciel et leurs habits bien confortables (tels que des sweats à capuche et des pulls molletonnés) qui rappellent les vieux dessins animés rétro. Le decora-kei est depuis quelque temps moins visible dans les rues de Tokyo, mais son attrait reste toujours fort dans le monde entier. Le fairy-kei est une nouvelle sous-catégorie du decora-kei kawaii avec des tissus doux et flottants et des couleurs pastel.

Jeune fille portant une tenue colorée Decora-kei

La mode punk de Harajuku

Harajuku est un écosystème de modes en constante évolution dont le style punk fait partie intégrante depuis plusieurs décennies. Ce style continue d’être représenté aujourd’hui, comme on peut le constater en se promenant dans la rue Takeshita.
Les tee-shirts déchirés, les pantalons à carreaux, les clous, les chaînes et les bottes sont caractéristiques de la mode punk de Harajuku. Décalé et anticonformiste !

Boutique de vêtements punk à Harajuku

Photo fournie par Drug Honey

La mode des Harajuku boys

Ce ne sont pas seulement les Harajuku girls, ou filles de Harajuku, qui sont attirées par les différents styles de mode jeunes qui foisonnent dans la rue Takeshita et ses environs. Les Harajuku boys y trouvent également leur bonheur, avec des couleurs pastel vives qui résument bien la tendance du quartier. La montée en popularité de la mode dite « sans sexe » que tout le monde peut apprécier, et qui rencontre notamment un grand succès parmi les artistes japonais, est le résultat direct de la mode des Harajuku boys au style ultramoderne !

La culture du cosplay à Harajuku

Harajuku est depuis longtemps un lieu où les gens se rassemblent pour exprimer leurs sensibilités en matière de mode dans un environnement sûr et accueillant. Ce quartier est l’un des meilleurs endroits au monde pour exprimer votre amour pour un personnage d’anime au travers d’un cosplay, ou tout simplement pour satisfaire votre envie de porter un kimono. Loin d’être gêné avec votre cosplay, vous vous sentirez au contraire à votre place dans les rues de Harajuku au milieu des autres amateurs de mode excentriques qui arborent toutes sortes de styles vestimentaires uniques et tendance que l’on ne voit nulle part ailleurs.

À Harajuku, on peut voir les nouvelles tendances de mode émerger sous nos yeux. C’est un paradis aussi bien pour les amateurs de mode en herbe que pour les vétérans !

Deux jeunes filles en cosplay de bunny girl
Boutique de cosplay à Harajuku

Adonnez-vous au shopping jusqu’à plus soif dans les centaines de boutiques qui bordent les rues de Harajuku

La rue Takeshita

La rue Takeshita, l’emblématique rue principale de Harajuku, est un lieu incontournable lors de toute visite à Harajuku. Située à quelques pas de la gare de Harajuku, cette rue piétonne est généralement bondée de monde, quel que soit le jour de l’année. On y trouve de grandes chaînes de magasins, telles que le cent yens shop Daiso, ainsi que des parapharmacies vendant des produits de maquillage, mais la rue est surtout bordée de petites boutiques originales proposant des vêtements et des accessoires bon marché. Bien que tout cela puisse vite devenir une surcharge pour nos sens, c’est une destination à ne pas manquer qui représente le cœur même de Harajuku. Comme pratiquement partout à Harajuku, si jamais la rue principale est trop encombrée par la foule à votre goût, bifurquez dans une rue latérale qui sera probablement beaucoup plus calme et comptera tout autant de boutiques uniques et intéressantes.

Rue Takeshita-dori

La rue Cat Street

La rue Cat Street, une version plus mature de la rue Takeshita, attire une foule légèrement plus âgée. Située entre Shibuya et Harajuku, cette rue abrite de nombreux magasins allant des petites boutiques haut de gamme aux magasins des grandes marques internationales. On y trouve de tout, aussi bien des pulls vintage uniques en leur genre que des paires de chaussures de grands créateurs. Malheureusement, il n’y a aucun chat à voir dans cette rue malgré son nom.

Cat Street à Harajuku

Laforet Harajuku, Kiddy Land et plus encore à Omotesando

Laforet Harajuku est un sympathique centre commercial aux allures de labyrinthe situé en face du Tokyu Plaza Omotesando Harajuku qui ressemble à un miroir. À l’intérieur, on trouve des magasins de marques locales de Tokyo à côté de célèbres boutiques internationales. Offrez-vous un style façon Harajuku en vous relookant de la tête aux pieds. Aussi bien les hommes que les femmes peuvent y trouver des articles qui leur conviendront, tels que des sweats à capuche, des vestes, des chemises et des pantalons ! Le plaisir ultime est de débusquer ses nouvelles boutiques préférées. Rendez-vous au premier étage (2F) pour un large choix de restaurants.

Bâtiment de Laforet Harajuku

Kiddy Land est le paradis des goodies à l’effigie de toutes sortes de personnages. On y trouve des articles aussi bien de franchises japonaises qu’étrangères. Vous cherchiez un pull Star Wars ? Trouvé. Des pinces à cheveux Hello Kitty ? Trouvées. Un sac à dos Pokemon ? Trouvé. Tout ce dont vous rêvez s’y trouve probablement. Vous pourrez facilement y dégoter des souvenirs pour tous vos amis ou bien y faire des emplettes pour vous-même. Les peluches du célèbre personnage Rilakkuma font partie des articles phares du magasin.

Entrée du magasin Kiddy Land
Peluches sur les étagères de Kiddy Land

À Harajuku, on ne trouve pas que des articles kawaii car vous n’aurez également que l’embarras du choix en matière de grandes marques mondiales. NIKE y a ouvert son premier magasin de Tokyo en 2009. D’autres icônes de la mode internationale se sont installées à Harajuku, dont notamment Vivienne Westwood et Dior. Même si la mode pop et la culture du kawaii ne sont pas faites pour vous, le quartier vaut également le détour pour y faire du shopping dans les boutiques de luxe !

Rendez vos amis jaloux avec vos clichés de nourriture de Harajuku parfaits pour votre Instagram

Si vous pensez que toutes ces emplettes pourraient vous donner faim, vous avez de la chance, car Harajuku regorge de nourriture de rue et autres plats pour les clients affamés. Traditionnellement, la plupart des Japonais associent une sortie à Harajuku à une crêpe sucrée ou salée, la crêpe banane chocolat étant un incontournable de longue date. Ces dernières années, le tapioca et le bubble tea rencontrent également un énorme succès. Un autre nouveau plat en vogue est le hattogu, un plat coréen rappelant le corndog américain et fourré avec une bonne dose de mozzarella bien coulante. Si vous êtes en quête de « J’aime » sur Instagram, essayez des plats arc-en-ciel de Harajuku, pouvant aller des énormes barbes à papa en forme de nuage couleurs arc-en-ciel au fromage grillé et coulant également aux couleurs de l’arc-en-ciel. Quelle que soit l'option que vous choisirez, la cuisine de rue pleine de style de Harajuku est non seulement excellente à déguster, mais aussi excellente à partager sur les réseaux sociaux.

Stand de crêpes à Harajuku
Barbe à papa colorée de TOTTI CANDY FACTORY

Faites une pause entre deux séances de shopping dans l’oasis urbaine du parc de Yoyogi

Vous avez trop de sacs dans les bras ou bien vous avez simplement acheté trop d’articles mignons dernier cri ? Vous avez besoin d’une pause bien méritée. Déposez donc vos sacs dans une consigne automatique et rendez-vous au parc de Yoyogi ou au sanctuaire Meiji.

Au parc de Yoyogi, on peut voir généralement toutes sortes de personnes, des employés de bureau aux familles avec leurs enfants et leurs chiens qui se détendent en plein air dans cet immense écrin de verdure. Apportez une couverture de pique-nique ou asseyez-vous sur l’un des nombreux bancs du parc, puis détendez-vous en contemplant les nuages ou en observant les gens.

Le sanctuaire Meiji, avec son impressionnant portique torii, est un autre lieu idéal pour échapper à la foule bruyante. Une fois dans l’enceinte de ce sanctuaire calme et paisible, on a l’impression que l’agitation de Harajuku est à des kilomètres de là.

Après avoir rechargé vos batteries, peut-être voudrez-vous retourner dans les rues de Harajuku pour continuer à faire du shopping ? Ou bien préférerez-vous aller dans un autre quartier de Tokyo ? Le choix vous appartient !

Banc au parc de Yoyogi

Shopping

Culture pop

En savoir davantage

 

Attractions à proximité