Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: February 10, 2021

Aperçu rapide

Le système de transport en commun de Tokyo est gigantesque et labyrinthique, mais il est très efficace, ponctuel et parfaitement entretenu. En voici un bref aperçu : les Tokyoïtes font la distinction entre le train (à la surface) et le métro (en souterrain). La plupart des trains du centre de Tokyo sont gérés par la JR (que vous pouvez utiliser avec votre JR Rail Pass, si vous en avez un). Le réseau du métro, qui couvre également principalement le centre de Tokyo, compte deux opérateurs principaux : Tokyo Metro et Toei Subway. En outre, il existe diverses lignes de train privées qui sillonnent la zone métropolitaine de Tokyo.
Cela peut paraître assez compliqué, mais le système fonctionne comme un tout, si bien que vous pouvez accéder à tous les trains et métros avec une seule carte !
Remarque : Chaque opérateur ferroviaire du Grand Tokyo, y compris JR East, peut avoir temporairement avancé les horaires des derniers trains. Consultez les sites Web officiels pour obtenir les dernières informations.

Cartes à puce (Suica & Pasmo)

Si vous n’êtes à Tokyo que pour quelques jours et que vous prévoyez d’utiliser les transports en commun, pensez à vous procurer une carte à puce Suica ou Pasmo. Ce sont des cartes rechargeables qui vous permettent de naviguer et de vous déplacer sur pratiquement toutes les lignes de Tokyo. Les cartes Suica et Pasmo sont proposées par différentes sociétés, mais il s’agit plus ou moins de la même chose. Ne vous inquiétez donc pas si vous ne savez pas laquelle choisir. Vous pouvez en acheter une dans la plupart des gares moyennant un dépôt remboursable de 500 yens. Il vous suffit de la recharger avec le montant que vous souhaitez et de prendre le train ou le bus de votre choix en la passant sur le portique lors de l’accès aux quais ou sur la machine lors de la montée dans un bus. Lorsque votre carte est presque vide, rechargez-la simplement aux distributeurs automatiques de tickets disponibles dans toutes les gares (ces machines proposent des instructions en anglais. Cherchez le bouton « English »).

Tickets et cartes à puce à prix avantageux

Acheter un ticket

Si vous n’avez pas de carte à puce, vous pouvez bien sûr acheter un ticket. Rendez-vous à une machine à ticket dans une gare, consultez la carte des tarifs et insérez le montant nécessaire pour aller jusqu’à votre destination. Un membre du personnel pourra vous aider dans la plupart des gares. Si vous prenez une correspondance d’une ligne de train à une autre et que vous passez par un portique, n’oubliez pas de récupérer votre ticket de l’autre côté du portique après l’avoir inséré.

Trouver votre chemin

HyperDia et Jorudan sont deux sites qui vous permettent de rechercher les horaires et des itinéraires dans tout le Japon. Entrez simplement votre gare de départ et votre gare d’arrivée et une liste d’itinéraires recommandés s’affichera, en indiquant l’itinéraire le plus rapide, le moins cher et/ou le plus pratique.

Autres remarques

  • Pour monter dans le train, faites la queue aux endroits indiqués. N’essayez pas de passer devant les autres lorsque les portes s’ouvrent.
  • Manger et boire dans le train est généralement mal vu, tout comme téléphoner avec votre téléphone portable.
  • Soyez conscient de l’espace que vous occupez. Si vous avez un gros sac à dos, portez-le devant vous ou placez-le entre vos jambes.
  • Si vous sortez tard, n’oubliez pas que les derniers trains sont entre 23 h 30 et 0 h 30. Le matin, les premiers trains commencent à circuler vers 5 h.
  • Les trains disposent de places prioritaires qui doivent être laissées aux femmes enceintes, aux personnes âgées ou aux personnes handicapées.
  • De nombreuses lignes de train proposent des voitures réservées aux femmes durant les heures de pointe. Ces voitures peuvent également être utilisées par les écoliers (ou les enfants plus jeunes), ainsi que par les personnes à mobilité réduite et leurs aidants, même si ce ne sont pas des femmes.