Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: November 25, 2020

Afin d’empêcher la propagation du coronavirus (COVID-19), plusieurs lieux et établissements de Tokyo sont susceptibles de modifier leurs jours et horaires d’ouverture. En outre, certains événements peuvent être annulés ou reportés. Veuillez consulter les sites officiels des établissements et des événements pour connaître les dernières mises à jour et informations.

À propos des cerisiers en fleur

Les cerisiers du Japon sont des cerisiers à fleurs (prunus) dont il existe de très nombreuses variétés. On trouve des cerisiers à fleurs dans le monde entier et ils sont particulièrement courants dans les régions de l’hémisphère nord au climat tempéré, notamment au Japon, en Chine et en Corée, ainsi qu’au Népal, en Inde, au Pakistan, en Iran, en Afghanistan et dans plusieurs régions du nord de l’Europe.
Le Japon est particulièrement célèbre pour ses cerisiers en raison du grand nombre de variétés différentes que l’on y trouve et des célébrations qui ont lieu dans tout le pays durant la saison de floraison. Lorsque les bourgeons s’épanouissent dans les parcs et dans les rues de tout le pays, les gens organisent des pique-niques et des hanami (contemplation des fleurs) pour apprécier la beauté éphémère des fleurs et accueillir les beaux jours. Les cerisiers en fleur sont appelés « sakura » en japonais et il n’est pas exagéré de dire qu’ils suscitent une véritable fascination chez les Japonais.

Cerisiers en fleur

Les différentes variétés de cerisiers fleurissent à des périodes différentes, mais, à Tokyo, la plupart atteignent leur pic de floraison entre fin mars et début avril. Durant cette saison, l’atmosphère change. Tout comme le printemps apporte la promesse d’une nouvelle vie et de nouveaux départs, le doux parfum des fleurs apporte dynamisme et optimisme dans les rues. Les fleurs de cerisiers deviennent un sujet de conversation quotidien et il est courant de voir des gens s’arrêter dans la rue pour photographier un cerisier en fleur sous tous les angles. Dans les magasins, les articles et les décorations deviennent roses, les pâtisseries en forme de fleur et les boissons au goût de sakura apparaissent aux menus des différents établissements – à tel point que les boissons sur le thème des sakura des cafés Starbucks sont devenues cultes !
Des festivals des cerisiers en fleur se tiennent dans de nombreux parcs et châteaux à travers tout le Japon, mais la beauté des cerisiers est également célébrée dans le monde entier. Visibles un peu partout, aussi bien dans l’art traditionnel et les peintures que sur les tapisseries et même les tatouages, les fleurs de cerisiers, délicates et éphémères, captivent le cœur et l’imagination des gens de toute la planète.

Fête hanami
Pâtisserie au sakura

Où trouver des sakura ?

La variété de cerisier la plus commune au Japon est le Somei-Yoshino, ou cerisier de Yoshino, une variété hybride issue de deux autres espèces. Elle est connue pour ses pétales presque entièrement blancs, teintés de rose pâle. Ces cerisiers sont souvent plantés le long des rivières ou des douves des châteaux, formant un tunnel de nuances pâles et chatoyantes qui se reflètent sur l’eau. On en trouve également dans les parcs et les écoles.
Une autre magnifique variété de cerisier est le Kawazu-zakura que l’on trouve couramment dans la région de Kawazu située dans la partie sud de la péninsule d’Izu, à un peu plus de 2 h 30 de train de Tokyo. Les fleurs de cette variété ont une nuance de rose plus prononcée que le Somei-Yoshino. Elles fleurissent environ un mois plus tôt, généralement entre fin février et début mars. Le festival des cerisiers en fleur de Kawazu-zakura est un événement spectaculaire qui attire chaque année près d’un million de personnes.
Toutefois, si vous ne visitez pas le Japon au printemps, vous pourrez tout de même trouver d’autres fleurs. Le shikizakura, littéralement « sakura des quatre saisons », fleurit deux fois par an et est très populaire dans la préfecture d’Aichi où, en automne, on peut admirer simultanément le contraste entre les feuilles rouges éclatantes et les délicates fleurs roses.
Pour ceux qui souhaitent faire pousser leur propre sakura, il est devenu populaire d’acheter un arbre, de le planter et de le faire pousser soi-même. Les magasins de bricolage et de jardinage de type Home Depot aux États-Unis vendent des arbres prêts à planter pour les botanistes en herbe. Au Japon, on trouve également des bonsaïs de cerisier aux formes exquises. Ces arbres miniatures combinent donc à merveille deux symboles de la culture japonaise.

Shikizakura
Cerisier bonsaï

Signification et symbolisme des fleurs de cerisier

L’esthétique des fleurs de cerisier est l’une des images les plus caractéristiques de la culture japonaise. On peut en voir partout, sur les paysages féériques des ukiyo-e (estampes gravées sur bois), sur les paravents traditionnels (byobu) aux motifs délicats, ainsi que sur les articles quotidiens tels que les boîtes à bento, et sans oublier leurs apparitions courantes dans l’art moderne, les mangas et les anime.
Ces fleurs délicates ont inspiré d’innombrables poèmes dédiés à la beauté qu’elles confèrent au paysage et suscitent l’admiration des gens qui les apprécient chaque printemps. Citons, par exemple, les mots frappants du moine et poète bouddhiste zen japonais Ikkyu (1394–1481) : « Brisez un cerisier et vous n’y trouverez nulle fleur ; mais la brise printanière, elle, apporte une myriade de fleurs. »
L’une des raisons de la popularité des fleurs de cerisier réside dans leur symbolisme. On dit qu’elles ressemblent à des nuages, car elles fleurissent toutes en même temps et sont suspendues sur les arbres comme pour les envelopper dans un brouillard. Puis, tout comme les nuages, elles disparaissent soudainement. De ce fait, elles symbolisent l’éphémérité et la nature passagère de la vie. Cela reflète un concept bouddhiste, ancré depuis longtemps dans la culture japonaise, appelé « mono no aware », c’est-à-dire « l’empathie envers les choses » qui reconnaît à la fois la beauté et la mortalité inhérentes à la vie.

Les fleurs de cerisier s’épanouissent à des moments différents selon les régions, mais elles sont généralement associées à la fin du mois de mars et au début du mois d’avril. C’est la période de la fin de l’année scolaire, mais aussi un nouveau départ, car c’est le moment où les étudiants obtiennent leur diplôme et entrent sur le marché du travail. Cette période de l’année est considérée comme la fin d’un chapitre et le début du suivant. En japonais, le mot « natsukashi » exprime une sorte de nostalgie teintée à la fois de bonheur et de tristesse. Du fait de leur période de floraison, les fleurs de cerisier incarnent également ce sentiment de nostalgie pour de nombreux Japonais.

Chat porte-bonheur et paravent
Fleurs de cerisiers et diplômes

Les cerisiers en fleur au Japon

Admirer et célébrer les cerisiers en fleur est un loisir national au Japon. Les prévisions de la floraison des cerisiers à Tokyo et dans les autres villes de l’île principale de Honshu commencent dès janvier. Les discussions passionnées pour savoir où voir les fleurs, quels sont les sites populaires et les lieux secrets pour les admirer ne manquent pas. Amis, camarades de classe et collègues organisent des pique-niques sous les cerisiers pour apprécier les fleurs, passer un moment agréable et accueillir le printemps.

La saison des cerisiers en fleur au Japon

En général, on dit que la saison des cerisiers en fleur au Japon s’étend de fin mars à avril, mais du fait de l’étendue géographique du pays, la période de floraison s’étend en réalité sur environ quatre mois !
Dans les îles subtropicales d’Okinawa au sud, les fleurs de cerisier commencent à fleurir à la mi-janvier, le meilleur moment pour les admirer étant vers début février.
Ensuite, c’est au tour des villes du sud du pays, telles que Kagoshima, Kumamoto et même Fukuoka sur l’île de Kyushu, de voir leurs cerisiers fleurir au cours de la dernière semaine de mars, avec un pic de floraison au début du mois d’avril.
La floraison se propage ensuite vers le nord jusqu’au Kansai (Osaka, Kyoto et Nara) où les fleurs s’épanouissent alors que le mois de mars laisse la place au mois d’avril.
À Tokyo et Yokohama, la floraison a tendance à commencer dans les derniers jours de mars avec une pleine floraison durant la première semaine d’avril.
Dans les villes du nord du Tohoku, les cerisiers commencent à fleurir en avril. À Hirosaki, à l’extrémité nord de Honshu, les cerisiers atteignent leur pic de floraison au cours de la dernière semaine du mois.
Et bien évidemment, l’île nord de Hokkaido vient en dernier. La floraison commence généralement durant la première semaine de mai dans les villes de Sapporo et de Hakodate, avec un pic de floraison quelques jours plus tard.

Les festivals des cerisiers en fleur

Afin d’accueillir le printemps, ou peut-être aussi parfois juste comme une occasion de faire la fête, des hanami (littéralement « contemplation des fleurs ») sont organisés dans tout le Japon. Ce sont généralement des rassemblements informels entre amis et en famille, mais les entreprises organisent aussi leurs propres petites fêtes, souvent dans les parcs à proximité de leurs bureaux. Un hanami implique normalement de choisir un endroit avec une grande concentration de sakura pour y faire un pique-nique. À Tokyo, le parc de Yoyogi est un site très populaire pour les hanami, si bien que les gens y viennent très tôt pour réserver leur place. Habituellement, des bâches en plastique bleu sont utilisées comme tapis. Tout le monde retire ses chaussures, s’assoit et se met à l’aise pour passer un long moment sous les cerisiers. Chacun apporte de la nourriture et des boissons à partager avec le groupe. Les bento sur le thème des sakura rencontrent un grand succès, avec des aliments en forme de fleur et des décorations toutes roses. Il est également très courant de manger du sakura mochi, un gâteau de riz enveloppé dans une feuille de cerisier.
Dans de nombreuses villes, des festivals des cerisiers en fleur sont également organisés. Le soir, les illuminations créent une atmosphère féérique avec les délicates fleurs qui brillent dans la pénombre. Des sakura sont traditionnellement plantés dans les parcs des châteaux où la foule afflue pour prendre des photos des délicates fleurs avec le château blanc sur fond de ciel bleu vif, ou bien pour photographier les reflets roses dans les douves du château. Le festival des cerisiers en fleur de Hirosaki à Aomori est particulièrement célèbre et attire plus de deux millions de visiteurs. Hirosaki est réputé comme l’un des cent meilleurs sites du Japon pour l’observation des cerisiers en fleur et l’un des cent plus beaux sites du Japon. À Tokyo, le canal de Nakameguro devient un lieu enchanté avec les reflets des fleurs et des lanternes qui scintillent dans une ambiance magique.

Si vous pouvez visiter le Japon pendant la saison des cerisiers en fleur, ne manquez pas cette opportunité qui rendra votre voyage inoubliable.

Parc de Yoyogi
Festival Sakura Matsuri de Nakameguro

En savoir davantage