Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: February 25, 2021

Afin d’empêcher la propagation du coronavirus (COVID-19), plusieurs lieux et établissements de Tokyo sont susceptibles de modifier leurs jours et horaires d’ouverture. En outre, certains événements peuvent être annulés ou reportés. Veuillez consulter les sites officiels des établissements et des événements pour connaître les dernières mises à jour et informations.

Découvrez l’essence du bouddhisme en séjournant dans des temples

Le Japon est connu pour ses magnifiques temples et sanctuaires, certains imposants et magnifiquement ornés, d’autres petits et modestes. Souvent, ils ne sont que brièvement aperçus par les visiteurs de passage. Ces lieux de culte, où les prêtres portent des robes singulières et récitent des soutras et des prières, peuvent sembler quelque peu difficiles à comprendre. Cependant, il existe un excellent moyen de se familiariser avec ces lieux sacrés : passer la nuit dans un shukubo et vivre une expérience unique.
Les shukubo sont des logements à l’intérieur des temples et des sanctuaires qui servaient à l’origine à accueillir les pèlerins qui faisaient route vers des lieux saints. Aujourd’hui, certains de ces logements accueillent les visiteurs ordinaires, permettant ainsi d’avoir un aperçu de la vie au sein de ces lieux spirituels. On peut même s’essayer aux pratiques bouddhistes, telles que la méditation sous une chute d’eau, exercice qui consiste à se tenir sous l’eau glacée d’une cascade afin de se purifier le corps et l’esprit, ou bien le shakyo, c’est-à-dire la copie manuscrite d’un soutra bouddhiste. Les logements ont généralement un intérieur japonais traditionnel, avec un sol en tatami, des futons et une salle de bains commune. Et, très souvent, les temples servent des repas végétariens composés d’ingrédients simples et sains.
Lorsqu’on pense à séjourner dans un temple, c’est souvent le mont Koyasan, dans la préfecture de Wakayama, qui vient à l’esprit, mais on trouve également des shukubo à Tokyo !

Recommandations

  • Portez des vêtements confortables pour pouvoir vous asseoir sur les genoux à même le sol.
  • Les commodités offertes sont généralement plus basiques que celles fournies par les hôtels. Pensez donc à apporter certains articles pour votre confort, ainsi que des vêtements supplémentaires si vous séjournez pendant les mois les plus froids.
  • Demandez à l’avance quelles sont les expériences disponibles au shukubo. Certains temples proposent l’après-midi des séances de méditation ainsi que d’autres activités auxquelles il est possible de participer si on arrive suffisamment tôt.
  • Le dîner et le petit-déjeuner dans les temples sont généralement servis à des heures fixes. Planifiez donc votre journée en conséquence et apportez une petite collation si vous pensez avoir faim.

Shukubo Seizan-so, ville d’Ome

Le Seizan-so est niché dans les montagnes du parc national de Chichibu Tamakai, dans l’ouest de Tokyo. La dernière partie de l’ascension pour rejoindre les lieux se fait en téléphérique. Le Seizan-so est l’un des shukubo situés sur le chemin qui mène au sanctuaire Musashi Mitake, un lieu qui attire les pèlerins depuis des siècles et qui reste populaire aussi bien auprès des fidèles que des touristes. Le Seizan-so jouit d’un emplacement spectaculaire situé à proximité de plusieurs sentiers de randonnée. Le bâtiment, couvert d’un toit de chaume, est un magnifique exemple d’architecture japonaise traditionnelle. On peut y faire une excursion avec séance de méditation sous une cascade, et même jeûner en choisissant l’option de séjour sans repas. Les excursions avec méditation se font aux chutes d’Ayahiro ou de Nanayo, selon la saison. Pensez à apporter des chaussures confortables et une serviette. Après le petit-déjeuner et le dîner, les visiteurs peuvent prendre part à des exercices de respiration et de méditation, suivis d’une séance de guérison avec un bol de cristal afin de remettre à zéro l’esprit et le corps. En soirée, on peut assister à un spectacle de sho (instrument à vent en bambou). On dit que sa mélodie apaise l’âme.

Shukubo Seizan-so
43 Mitakesan, Ome-shi, Tokyo

Shukubo Kaminoya Sanraku-so, ville d’Ome

Le Kaminoya Sanraku-so est un shukubo dirigé par le kannushi (prêtre en chef) du sanctuaire Musashi Mitake. C’est également un ryokan (auberge traditionnelle). On peut donc choisir d’y passer la nuit et de se détendre ou bien de profiter des activités du sanctuaire. Les personnes qui choisissent cette deuxième option peuvent, tôt le matin, se joindre au culte dirigé par un prêtre shintoïste de 18e génération et recevoir une carte de prière colorée sur laquelle sont écrits à la main des enseignements philosophiques. Au sanctuaire Musashi Mitake, les gens prient pour tout, aussi bien la prospérité dans les affaires que la sécurité dans les transports ou un rétablissement rapide après une maladie. Les excursions avec méditation sous une cascade nécessitent généralement de partir tôt, vers 5 h du matin. Il est possible de louer le vêtement que l’on désire porter sous les chutes : un pagne pour les hommes ou un kimono pour les femmes. Pour ceux qui recherchent un peu de luxe, de somptueux repas, composés de divers plats, sont préparés avec des ingrédients naturels et des légumes biologiques provenant directement des fermes partenaires. Terminez ensuite la journée en vous plongeant dans le bain médicinal rempli d’herbes cultivées dans le jardin du shukubo.

Shukubo Kaminoya Sanraku-so
108 Mitakesan, Ome-shi, Tokyo

Temple Hotel Shoden-ji, Minato-ku

Pour un aperçu de la vie bouddhiste avec une touche de modernité au cœur de Tokyo, essayez de passer une nuit ou deux au Temple Hotel Shoden-ji. Ce shukubo a ouvert en 2019 dans un récent bâtiment de deux étages construit à côté du bâtiment principal du temple Shoden-ji. Situé entre les gares de Hamamatsucho et de Tamachi de la ligne Yamanote, ce shukubo bénéficie d’un excellent accès à toute la ville, ainsi qu’à l’aéroport de Haneda. Les chambres combinent des éléments japonais traditionnels – sol en tatami et zabuton (coussins de sol) – et un astucieux design moderne et subtil afin de proposer des chambres sobres, mais confortables. Durant le séjour, outre le shakyo, la copie de soutras, il est également possible de réserver une séance pour s’essayer à la confection d’amulettes et de chapelets.
Le temple a une histoire d’environ 400 ans et on dit qu’il est protégé par Bishamonten, l’une des sept divinités du bonheur. Bishamonten étant une divinité importante du bouddhisme, vous serez ici entre de bonnes mains !

Temple Hotel Shoden-ji
1-12-12 Shiba, Minato-ku, Tokyo

Temples & Sanctuaires

Tout voir