Mes favoris

Mon guide de Tokyo

Vous voyez quelque chose d'intéressant ? Cliquez sur le bouton coeur dans l'article pour ajouter une page de ce site dans Mes favoris.

Début du contenu principal

Updated: August 1, 2019

Tokyo foisonne de sanctuaires de verdure et de calme

Les jardins japonais typiques sont conçus en conformité avec la philosophie et l’esthétique japonaises, sans ornement superflu et en mettant en valeur le paysage naturel. Bien que Tokyo soit une jungle de bâtiments, de gares et de ponts, ses habitants n’ont pas oublié le plaisir simple de contempler les fleurs. La ville foisonne de magnifiques espaces de paix et de tranquillité, et un voyage à Tokyo ne serait pas complet sans la visite de l’un de ses nombreux jardins.

Jardin impérial de Shinjuku

Le Jardin impérial de Shinjuku (Shinjuku Gyoen) est plus un parc qu’un jardin. Le terrain appartenait autrefois à un daimyo (seigneur féodal) avant d’être repris par la maison impériale. On y trouve de vastes champs, une serre et une maison de thé. Ce parc est unique dans le sens où il présente des paysages traditionnels français et anglais du côté nord et un paysage traditionnel japonais du côté sud. L’entrée au parc coûte 500 yens. Le jardin impérial de Shinjuku est l’endroit parfait pour un pique-nique ou pour la contemplation des fleurs de cerisier.

Jardin impérial de Shinjuku

Jardin Kiyosumi

Le jardin Kiyosumi est un jardin de promenade traditionnel. Il servait autrefois à divertir les invités officiels du Japon. Les dignitaires en visite se promenaient au milieu du paysage soigneusement aménagé tout en discutant des questions officielles. Aujourd’hui, le parc est ouvert au public et l’entrée coûte 150 yens. En entrant dans le parc, vous serez guidé le long d’un sentier qui longe un grand étang, vous passerez devant des rochers, des pins noir japonais et toute une variété de fleurs avant d’arriver à une magnifique maison de thé au bord de l’eau.

Jardin de Kiyosumi

Jardin Koishikawa Korakuen

Construit en 1629, le jardin Koishikawa Korakuen est l’un des plus anciens jardins de Tokyo et est connu pour ses feuillages d’automne. Ce jardin a été minutieusement préservé au fil des siècles afin de conserver son esthétique d’origine qui s’inspire des jardins traditionnels chinois du 17e siècle. L’entrée au jardin coûte 300 yens.

Jardin Koishikawa Korakuen

Happo-en

Le jardin Happo-en est une visite obligée pour profiter du Japon traditionnel. Promenez-vous dans ce vaste jardin avant de vous joindre à une leçon de cérémonie du thé dans la maison de thé du jardin et profitez d’un repas traditionnel kaiseki dans le restaurant qui surplombe l’étang. Le jardin propose également une formule visite du jardin avec déjeuner au restaurant. Le Happo-en offre de magnifiques arrière-plans pour vos photos et est un lieu très prisé par les couples pour leurs photos de mariage.

Happo-en

Jardin est du palais impérial

Alors que le palais impérial est fermé au public, mis à part deux jours par an, ce jardin est, quant à lui, ouvert toute l’année. Il est situé sur le terrain du palais impérial, en plein cœur de la ville. On peut y voir les plus beaux aménagements paysagers de Tokyo. Pour entrer, vous devez prendre un jeton au kiosque à l’entrée et le rendre lorsque vous partez. Ce système d’admission simple permet de garantir qu’il n’y aura pas une trop grande foule qui pourrait nuire à la beauté du jardin.

Accueil > Récits & guides > Trouvez la paix dans un jardin japonais